Les 4èmes latinistes du Collège La Croix des Sarrasins visitent Pompéi…à Auxonne !

Le Mardi 7 décembre 2021, les latinistes de la salle 007 de Madame Abric, leur professeur de Latin et de Grec, n’étaient pas penchés sur des dictionnaires poussiéreux mais tournaient leur tête dans tous les sens avec des lunettes VR (lunettes à réalité virtuelle) sur le nez. Ce spectacle insolite était une étape d’un projet associant monde antique et outils numériques contemporains.

En effet, suite à un appel à Projet lancé par le réseau Canopé à la fin de l’année scolaire 2020-2021, le Collège La Croix des Sarrasins s’est vu prêter par le Conseil Départemental un set de six lunettes VR, de marque oculus, entre les vacances d’automne et celle de Noël. Madame Abric, qui a été formée à l’utilisation de ces lunettes VR par le réseau Canopé, a ensuite formé quinze de ses collègues à la prise en main de cet outil.

Le projet qui a été retenu par le réseau Canopé était un projet en lien avec le Séjour en Italie à destination des élèves latinistes du collège La Croix des Sarrasins qui est prévu du 10 au 15 avril 2022. Les lunettes VR ont été utilisées en amont de ce voyage pour découvrir les ruines de la ville de Pompéi en réalité virtuelle, à travers l’application « Pompeii », financée par le Conseil Départemental, pour permettre à la fois de préparer la visite pour ceux qui voyageront et de faire s’évader ceux qui ne participent pas au voyage à Pompéi le temps de l’expérience.

La séance qu’a pu observer Jonathan Migeon, représentant du réseau Canopé, ce mardi 7 décembre, consistait en un travail en binôme. L’élève qui avait les lunettes sur les yeux devait décrire en français ce qu’il observait à son camarade avant d’échanger les rôles. Les deux élèves avaient ensuite pour tâche de traduire en latin ce paragraphe descriptif, ayant plusieurs outils à leur disposition : manuels de latin, fiche de description des images en latin et dictionnaire Olivetti Français-Latin en ligne sur Lexilogos.

Cette expérience immersive a enchanté les élèves. « On se croit vraiment à Pompéi », a déclaré Louise, élève de 4ème 8 ou encore « la différence avec une vidéo, c’est qu’on avance à notre rythme et qu’on peut s’arrêter sur tous les détails que l’on souhaite » a ajouté Axel, élève de 4ème 7. « L’utilisation de ce type d’outils permet vraiment de redynamiser le cours de latin et de plonger grâce aux outils les plus contemporains les élèves dans un monde antique. Cela permet aussi de faire rayonner l’option au sein du collège et de donner à d’autres élèves l’envie de s’immerger dans le monde antique pour les années suivantes. », a conclu Madame Abric.

L’expérience VR ne s’arrête pas là pour le collège. En effet, Jonathan Migeon a profité de sa venue pour former Madame Abric à l’utilisation d’une caméra VR qui sera prêtée par le réseau lors du séjour en Italie, permettant ainsi de faire construire aux élèves leur propre parcours en réalité virtuelle, à la fois souvenir du séjour et présentation de l’option pour les autres élèves. Ils auront enfin la chance de retrouver les casques VR à la rentrée des vacances de printemps pour cette fois-ci voyager non seulement dans l’espace mais aussi dans le temps dans la Pompéi et la Rome antiques reconstituées en 3D et en couleurs, à travers les applications « Pompei VR » et « Rome Reborn ».

Si vous êtes dans un établissement de Côte d’Or et si vous êtes intéressés pour faire venir les lunettes dans vos classes, n’hésitez pas à contacter Jonatan  Migeon : jonatan.migeon@reseau-canope.fr . La formation des collègues et le prêt sont entièrement gratuit pour l’établissement.

 

Burgundia Humanistica : un appel aux bonnes volontés de la part de Sylvie Laigneau-Fontaine (Professeure de Latin à l’Université de Bourgogne)

Présentation et justification du projet

 Quoique les études néo-latines (latin de la Renaissance) soient depuis quelques décennies florissantes en France, une tendance non encore dépassée pousse à étudier les « grandes figures » de cette littérature, c’est-à-dire les œuvres de ceux qui ont laissé un nom dans l’histoire, soit parce qu’ils sont connus aussi par la littérature française (Du Bellay), soit parce qu’ils ont joué un rôle politique majeur (Michel de l’Hospital), soit parce que, très tôt, leur « dimension » personnelle a été remarquée (Erasme en Hollande, Vives en Espagne, Politien en Italie, Hutten en Allemagne, Dolet en France, par exemple). Même si, depuis quelques années, un mouvement d’édition de poètes plus mineurs voit le jour, beaucoup restent encore dans l’ombre. Pourtant ces « intellectuels de province », s’ils sont parfois décriés, se révèlent le plus souvent très intéressants, pour peu que l’on se donne la peine de les étudier.

Il se trouve que la Bourgogne est un terrain particulièrement fertile pour des recherches de cet ordre. La région connaît en effet une activité éditoriale en latin et grec très forte durant les XVIe et XVIIe siècles. Or, pour le public actuel, des noms comme Girard, Godran, Morisot, Saumaise, Guijon, de la Mare… ne sont précisément plus, au mieux, que des noms de rues ! Dans le cadre d’une valorisation patrimoniale, il est donc utile de permettre au public de mieux connaître ces auteurs, leurs œuvres, leurs idées, bref, leur personne.

 Organisation du travail

 L’ouvrage de base pour ce travail est celui de l’Abbé Papillon, Bibliothèque des auteurs de Bourgogne, Dijon, F. Marteret, 1742, disponible sur Google Books

Il s’agit d’abord de choisir, selon ses goûts, certains auteurs recensés par Papillon, puis de traduire en français et de commenter leurs œuvres écrites en latin (ou en grec).

Un site internet sera ensuite construit, pour présenter ces auteurs, leur vie, leur œuvre, et proposer des extraits, traduits et commentés, de leurs œuvres, afin de les mettre à la disposition du grand public.

Travaux entamés :

-traduction annotée de Gigantomachie de Jacques Guijon, d’Autun.

-traduction annotée de pièces tirées des œuvres de Jean Girard, d’Auxonne.

-traduction annotée du livre 7 de la Continuation des Fastes d’Ovide de Claude- Barthélemy Morisot, de Dijon.

-étude de la tragi-comédie Suzanna, de Charles Godran, de Dijon.

-biographie de Ravisius Textor, de Nevers.

Toute personne intéressée par ce projet, qui souhaiterait se charger d’une biographie, d’une traduction, d’une étude… peut prendre contact avec : sylvie.fontaine@u-bourgogne.fr

Les élèves de 6ème de Montbard découvrent le latin grâce à un escape game !

Au collège Louis Pasteur de Montbard, ce sont les élèves latinistes de 4ème et de 3ème qui ont préparé un Escape Game, dont le but était de donner envie à leurs camarades de 6ème de prendre l’option latin en leur faisant découvrir plusieurs aspects de cette civilisation présents dans leur vie quotidienne.

Les éléments de civilisation latine que les sixièmes ont pu découvrir sont les mots latins utilisés en français, les pays de langue romane, les chiffres romains, les monuments romains ou encore les célébrités romaines dans le monde moderne.

Le scénario mettait chaque élève de 6ème dans la peau d’un esclave qui souhaitait racheter sa liberté. Pour chaque bonne réponse, il gagnait une pièce (qui se révélait être en chocolat pour les gourmands). Chaque équipe devait réunir 5 pièces en 25 minutes pour racheter sa liberté.

Les énigmes proposées étaient de plusieurs sortes avec, entre autres, des charades, des puzzles, des acrostiches, des opérations avec des chiffres romains, des recherches d’intrus, des mots croisés, mêlés ou fléchés, etc …

Un grand merci à Madame Maréchal pour ce partage et un grand bravo à ses latinistes de 4ème et de 3ème. Espérons que beaucoup de jeunes 6èmes se libèrent des chaînes de l’ignorance et viennent gonfler les rangs des latinistes montbardois !

Pour les collègues qui veulent retrouver cet Escape game  et en savoir plus sur les énigmes proposées, rendez-vous dans la Tribu de Vindonnus du Tribu « Cursus Publicus -XXI »

Les latinistes et les 5èmes SEGPA d’Auxonne font de la cuisine gallo-romaine au MuséoParc Alésia

Ce mardi 8 juin, les élèves latinistes des 3èmes E et F et les élèves de la classe de 5ème SEGPA se sont rendus dans les cuisines du MuséoParc Alésia, accompagnés de leurs professeurs, Mme Perny et Mme Abric, ainsi que de Mme Chipeaux. Les 5èmes SEGPA poursuivaient ainsi un projet d’histoire initié par Mme Servant et les 3ème latinistes clôturaient leur travail sur les Gaulois tout au long de leur cycle 4, eux qui avaient notamment visité les vestiges d’Alésia à la fin de leur année de 5ème.

Après un départ à 8h45 du Collège La Croix des Sarrasins, les collégiens sont donc arrivés à 10H30 au MuséoParc et ont fait deux groupes qui ont échangé leurs activités l’après-midi, après un picnic dans des tentes plus modernes que celles de l’oppidum reconstitué, qu’ils ont également eu la chance de visiter. Le trajet était financé par le collège et les entrées par le FSE.

Le premier temps consistait en un atelier pratique de cuisine gallo-romaine. Après un brainstorming sur la nourriture des gaulois et la présentation de fac-similés d’ustensiles gallo-romains, les élèves ont ainsi pu préparer du sublingolo, qui est un condiment, inspiré d’Apicius et revisité par Mireille Cherubini pour sa Taberna Romana, ainsi que du panis militaris, la galette du légionnaire. Les avis ont été partagés sur la dégustation, surtout quand les élèves ont appris que l’un des ingrédients,  le garum était fabriqué à partir d’entrailles de poissons macérées !

Le deuxième temps était la visite guidée de l’exposition temporaire « dans les cuisines d’Alesia », qui présente à la fois les différents restes d’aliments retrouvés dans les fouilles archéologiques et les ustensiles de la cuisine antique. Les panneaux qui accompagnent cette exposition, illustrés par Héloïse Chochois, jeune autrice de bande dessinée, mettent bien en lumière les différence entre Gaulois et Romains tant dans la préparation du repas que dans la dégustation de ce dernier.

Ils ont même pu en fin de journée visionner un docu-fiction réalisé sur la bataille d’Alésia.

La classe de 5ème B du collège d’Auxonne met en son des réécritures homériques écrites par leurs soins

Les élèves de la classe de 5ème B du collège la Croix des Sarrasins ont eu la chance de participer pendant cette année scolaire 2020-2021 à un projet EAC, financé par Adage, intitulé « Voix intérieure » avec l’intervention de l’artiste musicienne, Marianne Boucher, présidente du Gaston Music Club.

Les élèves ont commencé, avec leur professeur de Français, Madame Abric, à composer des réécritures homériques. Les binômes tirés au sort ont, en effet, choisi un personnage à travers les sonorités qui lui étaient associées. Ils ont écrit une description physique de leur héros, à la première personne, à la manière de l’Iliade d’Alessandro Baricco. A partir d’une photographie du lieu que Victor Bérard associe à chaque épisode homérique, ils ont ensuite imaginé le décor de leur histoire. Ils ont enfin réécrit l’épisode homérique associé à leur personnage du point de vue de ce dernier.

A chaque étape, ils ont imaginé les sons qui pourraient accompagner leurs textes, la musique devenant un personnage à part entière de leur histoire.  Ils ont enfin composé ces sonorités en classe entière, sont allés les capturer tout autour du collège La Croix des Sarrasins en petits groupes ou encore ont demandé à Marianne Boucher de composer les sons qui leur manquaient.

Ils ont ainsi pu exprimer à travers 13 personnages homériques leurs voix intérieures, dans une production que vous retrouverez ici

Ce projet a été mis à l’honneur par Cécile Robert dans un article du Bien Public daté du Mercredi 9 juin 2021.

Retrouvez le programme complet des Rendez-vous de l’antiquité 2021

Le Plan National de Formation sur les Métamorphoses ou l’Ane d’Or d’Apulée, qui s’est déroulé à distance via M@gistère les 3 février, 24 et 25 mars derniers, est désormais à retrouver sur eduscol

Parmi les ressources, vous trouverez notamment un entretien avec Isabel Allende, le texte de présentation des conférences et de la table ronde, le texte préparatoire de la conférence, les enregistrements vidéos, le texte de présentation des Master Class, ainsi que toutes les Master Class 2, 3 et son annexe ,4, 6 et 7.

Une mine de ressources à consulter sans modération !

Un beau palmarès pour le concours LCA destiné aux 3èmes latinistes du Collège Montchapet

Un Concours Langues et Cultures de l’Antiquité a été ouvert aux élèves latinistes en classe de 3ème au Collège Montchapet.

Nous félicitons les élèves pour leur réussite :

– Gabriel GUINGAND (3E3), qui a reçu le 1er prix, récompensé par le jeu Augustus

– Clémence OLIVIER et Pauline PINNERT ( 3E5) pour leur 2ème prix, récompensé par la BD Jason et Prométhée

– Coralie MALHERBET et Kimia PARSAEIAN (3E5) lauréates du 3ème prix qui ont également reçu la BD Jason et Prométhée

Une vidéo et un padlet pour promouvoir les LCA au Collège de Selongey

Au collège de Selongey, ce sont les latinistes qui présentent eux-mêmes leur option à l’aide d’une petite vidéo remplie d’humour et qui profite de cette promotion pour faire un point sur l’école à Rome. A ne manquer sous aucun prétexte !

Pour le Grec, c’est un padlet qu’ils ont créé autour des noms de marques dont l’étymologie est grecque ou qui ont un rapport avec la civilisation grecque.

Vous pouvez également vous inspirer des deux ateliers d’initiation à la calligraphie latine qui ont été menés, l’un, en 2018, par David Schneider de l’association des Trois Chouettes d’Is-sur-Tille, et l’autre, en 2016 par Mohammed Rafed de la Maison internationale de la Calligraphie.

Réouverture du MuséoParc Alésia

Comme tous les autres musées, le MuséoParc Alésia réouvre ses portes aujourd’hui officiellement, Mercredi 19 mai 2021, après une avant-première, qui s’est révélée timide d’après France Bleu Bourgogne. Il est pourtant possible de voir l’exposition 3D, l’exposition temporaire « dans les cuisines d’Alesia », celle des « Petits Mythos » ou encore de fabriquer des objets antiques les week-end avec « MuseoFab ». Dans la partie vestiges, un escape game « Furie d’Alésia » est proposé.

L’exposition permanente, quant à elle, réouvrira ses portes avec une nouvelle scénographie, début juillet.

La nouvelle exposition temporaire, intitulée « Construire malin, construire romain » sera présentée du 4 septembre à fin novembre.

En attendant, vous pouvez retrouver le programme complet des festivités estivales, telles que le spectacle de reconstitution « De Bello Gallico », le week-end « Pax Romana » ou encore le festival « Image Sonore » est à retrouver ici